Les astres proposent, les êtres disposent... La lunaison du 28 Décembre 2012


Site de Jacqueline Boilot

www.jacquelineboilot.com

 

Dernière Pleine Lune de l’année : le Soleil est à  7° 05 du Capricorne face à une Lune à 7° 05 du Cancer

 

Pour le Soleil, le 8ème degré sabian du Capricorne nous dit :

« Dans un salon ensoleillé, des serins chantent »

Dominante : Le bonheur dû à une existence aisée donnant aux valeurs de l’esprit la place que la culture leur assigne.

 

Pour la Lune, le 8ème degré sabian du Cancer nous dit :

« Des lapins déguisés s’avancent comme pour un défilé officiel »

Dominante : La nécessité pour toute conscience d’imiter des formes de vie plus évoluées. Le pouvoir d’un exemple qui nous sert de modèle et de stimulant.

 

Sur quoi nous font réfléchir ces deux degrés qui se font face ?

D’un côté, le Capricorne avec les valeurs saturniennes qui, si elles restent pour certains, le symbole de limites contraignantes, sont pour les autres une étape pour apprécier leur existence et même éprouver du bonheur à remplir le rôle pour lequel ils se sont incarnés.

De l’autre le Cancer qui permet de s’associer à des « ancêtres » qui, par leur expérience, ont atteint une forme supérieure d’évolution et de conscience, et sont aptes à présider à toute forme d’apprentissage.

 

Une Pleine Lune dans un axe cardinal

où le Soleil s’approche de Pluton,

formant avec la Lune un T-Carré à Uranus.

Une Pleine Lune

qui présente comme l’annonçait la Nouvelle Lune,

deux yods, l’un pointé sur Jupiter,  l’autre sur Saturne

(il manque sur la carte le quinconce Saturne/Uranus)

deux yods entrelacés pour former un trapèze

dont la base est le quinconce Jupiter/Saturne

et le sommet le carré Uranus/Pluton

 

Le Soleil vient de passer dans le Capricorne : ce passage dans un signe de Terre nous inviterait-il à concrétiser les idéaux qui nous ont traversé l’esprit lorsqu’il a transité le Sagittaire ?

Certes le sextile du Soleil à Saturne apporte un sens de l’effort qui se réfère à un souci de bien faire en restant sérieux, responsable et raisonnable.

Mais il est conjoint à Pluton, dans le signe austère du Capricorne (la conjonction sera exacte pour la nuit du réveillon qui nous fera passer de l’année 2012 à l’année 2013). Ensemble ils forment un carré à Uranus, et un quinconce à Jupiter / Lune Noire : les jours qui viennent pourraient bien présenter à nouveau des luttes de pouvoir, que ce soit dans nos vécus individuels ou au niveau mondial.

 

En face la Lune en Cancer apporte une sensibilité qui peut être subjective face à des messages subtils qui viennent de l’inconscient (trigone à Neptune en Poissons)

Une Lune qui rappelle les racines, la famille, qui se souvient de l’ambiance des Noëls d’antan, une Lune qui sécurise … mais dont l’opposition à Soleil/Pluton et le carré à Uranus peuvent nourrir une tension permanente faite d’intolérance

 

Les deux Yod qui pointent  sur Jupiter et sur Saturne

 

Le Yod sur Jupiter se forme avec les quinconces de Saturne et de Pluton, sur la base du sextile décroissant Saturne/Pluton qui demande une réorganisation totale avant la prochaine conjonction de 2020.

Le Yod sur Saturne se forme avec les quinconces de Jupiter et d’Uranus, sur la base du sextile croissant Jupiter/Uranus, qui apporte une opportunité : celle d’une adaptation avec les matériaux adéquats.

 

Or, Jupiter et Saturne sont les deux planètes sociales qui nous demandent d’intégrer des règles, des structures, des lois … tout ce qui régit la société.

Lorsque les planètes trans-saturniennes viennent faire un aspect à ces planètes sociales, c’est pour faire intégrer quelque chose qui n’a pas encore été compris par la société : ici ce sont les  quinconces qui demandent de nous transformer en ajustant ce qui est nécessaire à cette nouvelle vibration dont le monde est porteur, notamment sur le plan social et politique, en « proposant » cette refonte totale des structures de notre société.

Sur un plan personnel, ces mêmes opportunités apportent de nouvelles idées qui peuvent conduire à plus de créativité,féconde pour tous.

 

Petite Vénus est en Sagittaire

 

Toujours idéaliste et rêvant du prince charmant, elle ne sait pas toujours voir qui elle a  exactement en face d’elle, prêtant facilement des qualités qui n’existent que dans son imagination.

Après le Soleil, après Mercure, c’est elle, cette fois, qui devient la planète boomerang du yod qui pointe sur Jupiter/Lune Noire : amplifierait-elle cette quête permanente de beauté esthétique ou de plaisirs des sens, dans une sorte de boulimie affective, se transformant en une fuite éperdue, cause d’insatisfaction et de déséquilibre ? … Mécanisme de défense certes, mais porteur de névroses ou de phobies.

 

Mars vient juste de rentrer en Verseau

 

Les statistiques parlent d’un pourcentage énorme de gens qui passent les fêtes dans un entourage relationnel qu’ils s’imposent par bonnes convenances. Gageons qu’avec un Mars dans ce signe hautement indépendant, pourront retentir quelques vérités « traditionnellement incorrectes » !

 

Des initiatives pour bientôt ?

 

Mars et Uranus sont en réception mutuelle :

Mars est chez Uranus et Uranus chez Mars, formant tous les deux un sextile décroissant  (aspect exact le 1er janvier) pour une réorganisation d’énergies qui sert la nouvelle perspective qui naîtra à la conjonction du 22 mars 2013 : et Mars/Uranus à 8° du Bélier pourrait bien être aussi rebelle que révolutionnaire pour renverser les obstacles …. Que nous réservera cet aspect printanier plutôt kamikaze ? ….

 

Mars a transité Pluton en novembre.

Le Soleil transitera Pluton  le 30 décembre.

Les deux planètes, très yang,  chargées du message plutonien, peuvent devenir redoutables au niveau de la politique, en déclenchant des colères qui ont pu (on l’a vu) ou peuvent encore faire remonter des colères enfouies depuis longtemps mais refoulées, par rapport à la lutte de pouvoirs.

Et c’est Mercure qui transitera à son tour Pluton, le 6 janvier, dans un besoin d’investigation apte à attendre le bon moment pour agir. Suivi peu après par Vénus.

Fin mars 2013 ? ….. D’ici là, le Soleil, Vénus et Mars, chargés du message plutonien, se seront rechargés à l’énergie de Neptune et d’Uranus …. Seul Mercure restera un peu à la traîne du fait de sa rétrogradation.

  

Saturne est en quinconce décroissant avec Uranus

 

Un aspect dont on n’a pas pu parler dans les deux derniers Billets, tant il y avait à dire !

Le cycle a commencé en 1988 à 29° du Sagittaire. Arrivé à l’opposition en 2008 / 2009 / 2010, nous en avons tous senti la force avec le début de la crise financière qui allait déboucher sur l’immense crise sociale que nous connaissons aujourd’hui. Avec des tenants et des aboutissants qui écornent autant la sphère privée que la sphère internationale.

 

En cette mi-décembre, le quinconce, exact à la mi-novembre, se délite un peu. Mais il est actif jusqu’au 3ème passage à l’automne prochain (juste avant le 4ème carré Uranus/Pluton le 1ernovembre 2013) :

 

Car, avec le quinconce décroissant, il nous est demandé de nous adapter à la réalité, c’est-à-dire d’accepter ce qui est, et non pas ce qu’on voudrait qu’il soit. Il faut réajuster sa vision des choses par rapport à une prise de conscience qui passe par une remise en question en correspondance avec l’expérience qu’on a accumulée dans la phase croissante, mais qui est devenue obsolète et qu’il va falloir corriger en vue de la prochaine conjonction.

 

Il s’agit bien là, de la construction fondamentale d’une nouvelle mentalité, même si pour l’instant Jupiter est encore rétrograde :

retrouver un équilibre,

dans une obligation de lâcher-prise

et donner du sens à cette phase décroissante

dans la poursuite d’un processus engagé en 1988,

pour partager avec les autres.

 

Conclusions

 

Une fin d’année 2012 qui a vu bien des changements sur fond de crise, financière, sociétale, politique, économique, culturelle, éducative et dont cette Pleine Lune du 28 éclaire fortement le carré Uranus/Pluton. Est-ce à dire que les derniers jours de 2012 libèreront des énergies particulières porteuses de surprises inattendues ? ….

 

Sur un plan individuel, certains d’entre nous ont décidé de rompre des attachements qu’ils aient été amoureux ou associatifs, qui n’avaient plus de raison d’être et qui se révélaient douloureux ou illusoires.

Sur un plan plus collectif, le carré Uranus / Pluton, avec ses deux premiers passages exacts, et toute l’énergie Scorpion de ce dernier trimestre, ont pu provoquer des changements, drastiques parfois, dans notre sphère sociale ou professionnelle. Il nous a souvent fallu faire des choix,  trier, comprendre certains défis, que le Soleil en Capricorne peut permettre aujourd’hui d’ancrer dans la réalité.

A chaque fois, le carré Uranus/Pluton est pris dans un T-Carré dont Uranus est la planète focus. Mars s’y est d’abord frotté en transitant Pluton ; aujourd’hui, c’est le Soleil. Bientôt ce sera Mercure puis Vénus : avec un transfert d’énergie, subtil mais certain, qui surfe en permanence sur une vague de peurs et d’angoisse, génératrices de violences.

Et pourtant … est-ce vraiment utopiste de penser que les temps sont venus, tant pour la conscience individuelle que pour la conscience collective, d’imaginer de nouveaux modèles, en se tournant vers la conduite harmonieuse de sa ligne de vie, en sentant sa responsabilité et en se positionnant en conscience dans le monde qui nous entoure.

 

Toute pensée étant énergie,

si l’on pense bien, on enverra du bien aux autres,

et forcément, c’est sur nous, qu’il rejaillira !