Les astres proposent, les êtres disposent... la nouvelle lunaison du 24 septembre 2014


Site de Jacqueline Boilot

www.jacquelineboilot.com

 

Une Lunaison qui nous dit :

« Transformation des fruits des expériences du passé en une réalisation de l’esprit créatif »

Dominante : Repolarisation des énergies créatrices de la Conscience.

Un symbole qui promet un processus dynamique ! … c’est en nous inspirant de nos maîtres, et donc en nous appuyant sur les expériences du passé, que nous pouvons devenir encore plus créateurs.

 

Premier signe de l’automne, la Balance est représentée par une balance avec ses plateaux, l’un pointant vers la matière, l’autre vers le rêve. A nous de trouver ce mois-ci l’équilibre entre les deux, en utilisant l’énergie positive de ce signe de l’harmonie, de l’équilibre et de la paix … sachant que l’ombre du signe marque justement l’indécision ou la peur de trancher (pour ne pas déplaire).

Donc de l’Air pour cette carte du ciel qui n’est pas trop dissonante, qui privilégie la communication et les contacts, dans un mode cardinal qui se veut efficace  sur le plan de l’action immédiate, et dans une énergie yang qui cherche à entreprendre.

Quelle envie de rêver pourtant, avec cette Lunaison en Balance, d’une énergie mise au service d’une paix durable qui permettrait à chacun de trouver la possibilité de s’affirmer, en même temps que l’obligation de respecter les autres ! …

Le Soleil est bien le maître du Lion où se trouve Jupiter, la planète la plus en vue dans cette carte.

 

Car Jupiter mène une Locomotive de Feu !

Dans le dessin planétaire que Marc Jones a appelé « Locomotive», les dix planètes se répartissent sur 230 à 250° : un tiers de la carte ne comporte aucune planète. Et dans l’intérieur des deux tiers représentés par les planètes, il ne peut y avoir plus de 60° entre deux planètes. Dans la locomotive idéale : un trigone entre les deux planètes extrêmes. C’est le cas ici.

C’est Jupiter qui conduit la locomotive (dans le sens des aiguilles d’une montre). C’est la planète incisive qui donne l’impulsion à toutes les autres. En Lion ! … Un Jupiter relié par trigones harmoniques à Mars et à Uranus. C’est peu dire qu’il s’agisse au moins d’un TGV ! … Une fois lancé, il ira jusqu’au bout et il sera très difficile de stopper son élan.

Et c’est Uranus qui ferme la marche, rétrograde et conjoint au Nœud Sud : ce fameux Uranus, acteur du carré dissonant à Pluton qui nous concerne tous pendant au moins 5 ans ! Sa conjonction au Nœud Sud insiste sur la remise en cause à effectuer dans son comportement mais ce sera pour une croissance positive à travers des solutions innovantes, visant une meilleure affirmation.

 

Sur le plan individuel comme sur le plan mondial, il y a une formidable opportunité de changement … mais un peu explosive.  A nous tous, de  freiner  des  réactions trop impulsives.

Pour chacun de nous,  voir selon sa position dans le thème natal, comment Uranus dans sa période rétrograde, peut épurer par exemple, dans un secteur donné, des objectifs matérialistes ou bien transformer une domination qui se voudrait psychologique.

L’ombre de ce dessin : comme on a toujours l’impression de pouvoir affronter n’importe quelle situation, on a tendance à vouloir en faire un peu trop.

Marc Jones et Dane Rudhyar, qui ont étudié ce modèle, expliquent que c’est le mi-point de la partie vide du thème qui révèle le but, ici à 15° Gémeaux, dans une volonté de dialogue.

 

Le trigone exact Jupiter / Uranus

Leur conjonction s’est faite en juin 2010 à 1° Bélier. Premier degré du premier signe du zodiaque ! … Un coup de foudre tellement fort que les deux planètes, par rétrogradation,  réintégraient quelques semaines plus tard le signe plus doux des Poissons pour se remettre du choc. C’est là que se referont deux fois leurs conjonctions à l’automne et à l’hiver suivant.

Tout doucement Jupiter a remis un pied en Bélier fin janvier, suivi par Uranus en mars 2011.

Eté 2012 : les deux planètes étaient en sextile croissant

De l’été 2013 à l’été 2014 : elles étaient en carré croissant

Elles rentrent en trigone croisant où elles seront encore au début de l’été 2015.

Jupiter parle d’intégration sociale. Uranus est lié à l’innovation. L’une en Lion et l’autre en Bélier, la créativité est au maximum : les talents du Lion cherchent à s’exprimer en ouvrant des voies novatrices.

 

Juste une petite anecdote :

La conjonction des deux planètes s’est faite à 0°19 Bélier.

Dégré sabian : « Une femme vient d’émerger de l’océan. Un phoque l’embrasse »

Le but révélé par le mi-point de la partie vide du dessin du mois, est à 15° Gémeaux

Dégré sabian : « Une activiste lance un appel fervent à l’action sociale »

Dominante : Pouvoir de mobiliser la foule.

Encore une femme ….. dans le secteur des Gémeaux, de la communication et de l’écriture. Bien sûr, aucun rapport avec une publication récente.

Juste une facette du trigone Jupiter/Uranus où Jupiter vécu négativement en Lion,  cherche à s’imposer, à être quelqu’un et à briller à tout prix, sans se soucier des autres.

 

Un Grand Triangle de Feu

qui va s’accentuer jusqu’à la prochaine Pleine Lune. C’est un aspect particulièrement harmonique qui vient colorer agréablement cet automne, avant le 6ème carré exact Uranus/Pluton qui se fera début décembre.

On voit nettement déjà Mars en Sagittaire, Uranus en Bélier et Jupiter en Lion.

C’est un Grand Triangle de Feu qui sera encore exact pendant une grande partie du mois  d’octobre :

On a déjà parlé dans le précédent Billet de ce trigone Jupiter/Uranus, facteur d’expansion et d’affirmation qui sait profiter des opportunités et s’ouvrir à des voies novatrices. Aux deux planètes ambitieuses, Mars apporte cette fois sa force, et en Sagittaire il ne craint pas les défis d’envergure au niveau international ! Il est bien sûr partant pour une conquête enthousiaste et saura se montrer ingénieux pour s’adapter (le Sagittaire est un signe mutable) aux idées nouvelles qui lui seront proposées par ses deux compères, l’un en Bélier, partisan d’actions imprévues et soudaines, l’autre en Lion, qui a un faible pour les réalisations spectaculaires et grandioses.

Juste un bémol : Mars est carré à Neptune en Poissons. La réalité risque de se mêler à l’utopie. Si notre guerrier ne prend pas suffisamment le temps de la réflexion, les émotions risquent de prendre des proportions envahissantes. Ce serait le risque d’une quête utopique d’idéal humanitaire.

 

Soleil et Lune sont les hôtes de Vénus

Mercure aussi. Et le Nœud Nord !

La Belle est toujours en Vierge dans un signe où, petite violette pudique, elle se sent tellement à l’étroit qu’elle finit par se montrer sélective et cherche à analyser ses sentiments plus qu’à les ressentir. Elle finit son sextile décroissant à Saturne, et se prépare une jolie robe aux couleurs de tendresse pour son entrée en Balance le 29 septembre … une robe qui se colorera de rouge et de noir passion lorsqu’elle viendra se frotter par carré décroissant à Pluton, juste le temps de mettre un peu de piment dans la relation, avant le sextile à Mars du 20 octobre qui devrait permettre aux deux amants de s’épanouir enfin sans contrainte.

Pendant ce temps, Mercure prépare sa prochaine rétrogradation, exacte du 4 au 25 octobre, en Scorpion/Balance, et nous demandera de revoir nos façons de penser..

 

Conclusion

A la prochaine Pleine Lune du 8 octobre, une éclipse lunaire totale se fera à 15° Bélier, sur Uranus, dont nous devrions commencer à ressentir les effets. Nous reparlerons de cette énergie un peu électrique qui nous poussera à lâcher des éléments du passé, pour se tourner vers quelque chose de nouveau. Coupure ou renouveau, il y aura du changement dans l’air.

 

Aujourd’hui, je voudrais terminer par une belle citation que je viens de découvrir :

« Pour changer l’avenir, il n’y a qu’à changer le présent. Et le vrai avenir commence par un engagement triomphal dans le présent » (Stuart Avery Gold)

Il y a forcément dans la vie de chacun, un changement qui va s’opérer et pour lequel on est en train de se préparer. Ça peut être une reprise d’études, un entretien d’embauche, un voyage, un mariage, un projet quel qu’il soit.  La plupart du temps, on se projette dans le futur, spontanément …. Et certes, la visualisation est positive. Elle est donc nécessaire.

Mais il est important aussi de vivre le moment présent et de s’y enraciner. La meilleure façon d’être en pleine possession de ses moyens quand le jour J sera arrivé, ne serait-elle pas de s’exercer à être présent maintenant … pour pouvoir l’être pleinement plus tard ?

… A tous, une belle fin de semaine, et au prochain Billet.

 

Copyright Jacqueline Boilot  -  ce  22   septembre 2014

www.jacquelineboilot.com