Les astres proposent, les êtres disposent... La nouvelle lunaison du 25 Novembre 2015


Site de Jacqueline Boilot

www.jacquelineboilot.com

 

Une pleine lune qui nous dit :

« Avec l’aide de ses parents, un enfant apprend à marcher »

Dominante : l’aide naturelle des puissances supérieures, pendant les crises d’évolution


« Le gui et le houx réveillent des anciens souvenirs de Noël »

Dominante : désir d’un état pré-intellectuel de conscience ; nostalgie du passé mais charme dangereux d’un retour à l’enfance en face de difficultés

Au stade primitif de son développement, tout organisme vivant doit avoir pour but de surmonter le pouvoir de la gravitation, ou plutôt de l’utiliser pour accomplir le but de sa vie. Cela implique le passage d’une crise de croissance, croissance en liberté, en pouvoir et en individualité, dans la mesure où la marche symbolise toujours un progrès personnel. Mais « l’individu » n’est jamais seul pendant de telles crises. Une puissance ou une intelligence plus évoluée le surveillent, l’encouragent et lui montrent l’exemple.

La Lune en face en Gémeaux indique que le mental est régi par un ego qui apporte une forme logique et rationnelle. Mais les souvenirs anciens de la jeunesse rentrent aussi dans la conscience. Ils sont réveillés par ce qui reste des images ancestrales (… le gui pour les druides)

Le houx et son contraste entre le vert et le rouge rappelle un sens magique plus ancien (bracelet shamballa  tibétain en perles rouges et vertes  – et synchronicité avec la Tara Verte dont je parle dans ma conclusion).

Le souvenir de la jeunesse peut indiquer une nostalgie  qui annonce un retour de valeurs plus profondes et d’aspirations plus hautes qui ont été enfouies dans l’inconscient collectif.

Un axe Sagittaire/Gémeaux

Le Soleil est rentré en Sagittaire le 22 novembre. Après cette énergie Scorpion qui a laissé une mémoire de souffrances nées des ombres de l’ego, le Sagittaire va chercher à donner du sens. Du sens à son existence, mais aussi à celle de sa communauté.

Le Sagittaire, mi-homme, mi cheval, bande son arc pour lancer sa flèche. Positivement, ce n’est pas pour attaquer un quelconque ennemi. Mais plutôt pour élargir son champ de conscience. Alors s’il utilise son arrière-train, il devient globe-trotter (en vrai ou dans sa tête) ; et s’il utilise sa tête, il devient philosophe ou rat de bibliothèque et cherche à donner du sens.

 

Un axe de Pleine Lune au double-carré de Neptune …. alors que les projecteurs vont justement être braqués sur la 21èmeConférence mondiale sur le climat à Paris  (Neptune parle du climat).

Neptune est la planète de l’intuition et de l’illusion. Il est redevenu direct quelques jours avant cette Pleine lune, le 18 novembre. Pendant les cinq mois où il a été rétrograde, il a pu dissoudre des émotions négatives et nous libérer de nos ombres intérieures, faisant exploser une sorte de pesanteur qui nous emprisonnait, et pouvant libérer maintenant des petites bulles de lumière

* L’aspect va-t-il permettre de concrétiser les réorientations concentrées depuis le début de la lunaison, par une manifestation claire et nette de mouvements sociaux tournés vers un humanisme profond ?

* Ou bien va-t-il occasionner une libération incontrôlable de sentiments flous et désorientés, que ce soit au niveau personnel ou au niveau collectif ?

 

Tout un jeu se joue entre Mercure, maître de la Pleine Lune, Saturne et Neptune

Mercure, en conjonction appliquante à la Nouvelle Lune, est toujours là, sur tous les plans : il ne reçoit pas moins de 7 aspects, y compris ceux de Cérès et de la Lune Noire Moyenne.

Il vient de faire sa conjonction supérieure au Soleil et donc tout prêt à communiquer toutes les nouvelles approches intellectuelles qui se sont faites depuis la conjonction inférieure du 30 septembre. Alors il parle à tout le monde  …….C’est beaucoup de poids donné à la communication, à la dynamique de la pensée et à la stimulation mentale.

Il est pile conjoint à Saturne en Sagittaire, le jour de la Pleine lune, sur le Soleil de cette phase de PL. Lorsque la conjonction est bien reliée  (ce qui n’est pas vraiment le cas !) elle donne de l’indépendance d’esprit, de l’ouverture, de l’idéalisme et des intérêts spirituels ou philosophiques, un engagement personnel pour établir un nouveau style de communication : une entente nouvelle peut se tisser entre les idées et la capacité à redéfinir sa place, dans une opportunité à se brancher sur des fréquences plus élevées (Sagittaire).

Mais le carré décroissant à Neptune, exact ce même jour, on l’a vu, apporte aussi de fortes illusions d’optique, et peut bloquer tout changement potentiel ; un aspect que le sextile à Mars, toujours exact le même jour, peut exacerber (malgré que le sextile soit un aspect harmonieux) en voulant « militer » pour des causes sociales ou politiques.

 

Ensemble ils sont carrés à Neptune

Dans quelques heures, le premier carré de Saturne à Neptune va être le coup d’envoi de plusieurs mois (jusqu’au l’automne 2016) d’un virage important qui a déjà commencé :conflit exacerbé au niveau des idéaux et des croyances, avec une tendance schizoïde qui pousse à une subjectivité  totalement coupée de la réalité … confusion, illusion, dissolution de la personnalité, anarchie, jugements erronés qui poussent à des violences aux conséquences tragiques.

Un virage est proposé pour pointer encore une fois le doigt (ou le bras entier) sur ces ombres neptuniennes qui depuis le Sagittaire, par des croyances mal comprises qui dérivent sur le fanatisme, envoient une violence de drames et de déchirures démentielles. Pollution bien concrète (climat) et psychique d’une gangrène qui s’installe et perdure.

Autour de ces multiples aspects du 25 novembre, on sent bien déjà l’électricité dans l’air, relayée par les medias ; avec de possibles mouvements de foule très puissants.

 

Dans ce Billet, je ne veux pas déborder du simple cadre astrologique :

Le carré décroissant est le symbole d’une crise dans la conscience, d’une crise idéologique qui par le biais de Neptune, planète lente, s’étend au monde entier. Nous entrons dans neuf mois de mise en place d’une crise de valeurs qui positivement, peut nous permettre de changer et de transformer certaines choses, en nous invitant à sortir d’un cadre trop étroit, trop limitant (Saturne) pour ouvrir à d’autres objectifs plus appropriés (Neptune) :

Pour savoir dans quel domaine ça se passe, sur un plan personnel, aller voir sur son thème personnel, où se situent les 10 -11° Capricorne où s’est faite la conjonction en 1989.

 

Avec le cycle Jupiter/Pluton en phase décroissante,avec le cycle Saturne/Pluton également en phase décroissante, donc tous les deux en fin de cycle, la planète fait des constats  d’échec et d’impuissance, pour forcer la mentalité à changer.

Je l’ai dit et j’ai insisté sur ce point dans ma conférence du 6 novembre à Paris, je l’explique dans mon agenda 2016 : nous avons encore 5 ans pour réagir, pour écrouler un mur. Mais :

* il y a ceux qui veulent garder la toute puissance de leurs privilèges

* il y a ceux qui n’accepteraient pas de voir leurs libertés se restreindre

* il y a aussi cette difficulté pour quelqu’un qui est aux manettes, d’oser dire ce qui se passe et de proposer un programme à la hauteur des circonstances.

 

L’astrologie n’est pas de la voyance : personne ne sait ce qui résultera de ces 5 ans à venir. L’astrologie indique juste un carrefour. Mais c’est de notre libre-arbitre que se définira la route à prendre. Sachant qu’il y a toujours 5 possibilités : aller tout droit, tourner à gauche, tourner à droite, reculer ou faire du sur-place.

Les deux planètes sociales, Jupiter et Saturne, redémarrent un nouveau cycle avec Pluton en 2020. Elles-mêmes attendront la fin de l’année, décembre 2020, pour démarrer un nouveau cycle à 0° du Verseau, un signe d’Air, alors que depuis deux siècles, leurs cycles ont démarré dans des signes de Terre, signant le matérialisme, le consumérisme, le profit et l’avidité de certains.

Si la route qui sera prise alors, n’est pas la bonne pour l’évolution de la planète, Pluton viendra à son tour, mettre un magistral coup de pied dans la fourmilière à partir de 2023, en passant en Verseau  (la précédente entrée de Pluton en Verseau s’est faite à la fin du 18ème siècle ….. avec toutes ses révolutions).

Une lueur : Neptune en 2025 passera en Bélier et pourra initialiser, avec un enthousiasme capable de nous donner des ailes.

 

Pour revenir à cette Pleine lune,

l’autre T-Carré se fait sur Pluton,

à partir de l’opposition Vénus/Uranus

(Vénus étant en conjonctions larges avec Lune Noire Moyenne d’un côté et Lune Noire Vraie de l’autre côté).

Il s’agit bien d’un conditionnement passé très lourd, qu’il faut libérer. C’est dur, c’est générateur de souffrances et de douleurs. C’est d’un nettoyage énergétique qu’il s’agit, et qui peut se faire et se poursuivra sur 2016 …. Restes de ce carré Uranus/Pluton qui a duré 5 ans.

 

28 novembre : Chiron redevient direct

Pendant les cinq mois où il a été rétrograde (du 25 juin au 28 novembre) il a intensifié les sentiments. Sensibilisé aux émotions, on a pu se sentir plus blessé que d’habitude, ressentir de la honte, de la douleur, de la culpabilité. Mais on a pu aussi réfléchir à ses blessures les plus profondes de façon à cicatriser. Chiron est le Guérisseur blessé ; maintenant qu’il redevient direct, on va comprendre que ces blessures ne sont pas des faiblesses, bien au contraire, mais plutôt des points de force

Le sigle de Chiron représente une clé. C’est grâce à cette clé que le moment de rétrogradation nous apprend  à ouvrir les portes … A nous maintenant de laisser entrer les eaux de guérison.

 

L’opposition Mars / Uranus indiquée sur la carte

ne sera exacte que le 11 décembre,

jour de la prochaine Nouvelle Lune

C’est encore loin, mais on est dans ce climat de comportements inattendus et de confrontations plutôt épicées pour ne pas dire épiques et explosives. Si l’on n’est pas prêt en conscience à recevoir cet aspect, il peut donner l’impression de recevoir une décharge explosive.

Mais …. Il faut toujours positiver ! … En même temps, et plus sur un plan personnel, Uranus permet aussi de développer un nouveau chemin d’action en éradiquant une certaine couche d’inertie qui pouvait paralyser et faire rester dans un passé qui n’a plus lieu d’être ; ce faisant, il peut supprimer une peur de faire, une peur d’entreprendre, et ouvrir une voie qui permettra enfin de quitter un cadre paralysant : l’opposition cherche en fait une réponse claire capable de concilier les deux pôles , Mars acceptant d’agir pour éclairer un nouveau paysage plus connecté avec l’Univers.

 

Il y avait encore beaucoup de choses à voir dans cette Pleine Lune ; pensez par exemple

* au magnifique quintile Soleil / Jupiter qui peut être riche d’une belle inspiration,

* au quinconce Mars/Neptune qui peut éclairer certaines illusions d’optique, si le poids psychologique est bien traité …. (et Mars est important dans cette PL puisqu’il est une sorte d’issue (par son sextile et son trigone à l’axe de PL) … etc

Mais ces réflexions sont déjà très denses. Vous continuerez vous-même. Et pour ceux qui ont accès à ma Page Facebook  (le lien est en bas, on peut y aller sans avoir de compte) j’écris sur l’aspect du jour  … Le ciel planétaire étant particulièrement dense, mes clins d’œil sont actuellement quotidiens …

 

Conclusion:

25 + 11 + 2015  =  7 + 2 + 8  =  17 …  L’Etoile

Nous sommes tous nés sous une bonne étoile. Mais cette étoile, c’est en nous qu’il faut la chercher et la trouver.

Et si on la trouve,  elle nous guide et nous protège. Elle nous aide. Elle nous purifie. Et nous fortifie. Elle nous permet d’espérer, de croire, d’avoir la foi en la vie. Et en nous.

C’est une très belle carte, d’espoir et d’espérance.

… nouvelle synchronicité avec le degré sabian, encore une fois, puisque la Tara Verte, une des  divinités les plus populaires du bouddhisme tibétain, signifie « L’Etoile »

 

Le pouvoir de la pensée est très fort. Nous en revenons à la puissance de Mercure pendant cette Lunaison : des pensées négatives et nous sommes victimes de nous-mêmes à notre insu ! … alors pensons plutôt à cette belle carte qu’est l’Etoile, et gardons ou essayons de garder le plus possible des pensées conscientes, positives, qui peuvent nous aider déjà à construire un projet qui nous tienne à cœur, dans un nouveau cadre de vie plus adapté à de nouveaux objectifs  (.. Et comme nous sommes l’Univers en miniature, toutes ces particules de pensées, ajoutées les unes aux autres, peuvent aider à créer un monde nouveau).

En même temps, utilisons la face positive de Saturne en Sagittaire qui veut voir haut et loin, avec tolérance et sans idées sclérosantes.

 

Un beau texte pour terminer :

« Involontairement le Guerrier de la Lumière fait un faux pas et plonge dans l’abime.

Les fantômes l’effraient, la solitude le tourmente  … Enveloppé par les ténèbres, il communique avec son Maître :

« Maître, dit-il, je suis tombé dans l’abîme. Les eaux sont profondes et obscures.

– Souviens-toi d’une chose, répond le Maître. Ce qui noie quelqu’un, ce n’est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l’eau ».

(Paulo Coelho, Le Guerrier de la Lumière)

 

Copyright Jacqueline Boilot  -  ce   23  novembre 2015